dernière mise à jour : 20 04 2017 11:35




Praluent

Un nouveau médicament contre le cholestérol

Efficace, mais trop cher

vitasante - Actualité


Les régulateurs fédéraux américains ont donné vendredi 24 juillet leur feu vert pour la commercialisation d’un nouveau médicament capable de provoquer une forte baisse du cholestérol, rapporte le New York Times. Selon le journal new yorkais, ce nouveau médicament qui porte le nom de’ Praluent’ constitue une opportunité pour des millions d'Américains souffrant de maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité aux Etats-Unis.
Selon les analystes américains, ‘Praluent’ pourrait battre des records en matière de vente, mais il pourrait aussi alimenter la controverse grandissante concernant la flambée des prix des produits pharmaceutiques.

Le traitement annuel par ce nouveau médicamentcoûte la bagatelle de 14 600 dollars (plus de 30.000 dinars). Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals, qui ont développé le produit, ont justifié ce prix excessivement élevé par les avantages potentiels pour les patients et par les économies pour le système de santé que le médicament permettrait grâce à la prévention des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

« Leprix que nous avons fixé est représentatif de la valeur du médicament. Sa fixation n’obéit pas aux critères du marché», a déclaré Elias Zerhouni, directeur de la recherche et du développement chez Sanofi.
Dans les essais cliniques, il a été prouvé que ‘Praluent’ réduit les niveaux de cholestérol LDL, dit mauvais cholestérol, de 40 pour cent ou plus. Certains cardiologues américains assurent que ‘Praluent’ et les médicaments similaires dans le pipeline représentent des avancées significatives dans le traitement du cholestérol.
Les dirigeants de Sanofi et Regeneron estiment qu'il ya huit millions à 10 millions d'Américains qui ont besoin de réduire davantage leur taux de cholestérol. Mais ils ont dit aussi qu'ils ne savaient pas combien d'entre eux prennent déjà une dose maximale tolérée de statines.
Des études visant à démontrer que ce médicament peut réellement prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux sont en cours, mais les résultats ne sont pas attendus avant 2017. Certains médecins américains disent qu'ils vont prescrire ce médicament avec parcimonie ou pas du tout jusque-là.
A titre de comparaison, Crestor, un médicament contre le cholestérol de la famille des statines, coûte aux patients américains moins de 3000 dollars par an. Dr Schleifer de Regeneron estime qu'il était injuste de comparer le prix des statines avec celle de ‘Praluent’, car ce médicament n’est utilisé que par un nombre très limité de patients. D’autre part, explique-t-il, ‘Praluent’ est un anticorps monoclonal, une protéine produite dans les cellules vivantes génétiquement modifiées. Ces médicaments sont plus chers à fabriquer que les statines.
Selon des analystes américains, les premiers utilisateurs de ‘Praluent’ pourraient être des adultes atteints d' « hypercholestérolémie familiale hétérozygote », une maladie héréditaire qui provoque un taux extrêmement élevé de cholestérol et un risque considérablement accru de crises cardiaques. Selon les estimations, au moins 600.000 souffrent de cette maladie.