Strict Standards: Declaration of JRouterJoomsef::parse() should be compatible with JRouter::parse(&$uri) in /home/mkgyet/www/vitasante/components/com_sef/sef.router.php on line 73

Strict Standards: Declaration of JRouterJoomsef::build() should be compatible with JRouter::build($url) in /home/mkgyet/www/vitasante/components/com_sef/sef.router.php on line 73

Strict Standards: Non-static method SEFConfig::getConfig() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /home/mkgyet/www/vitasante/plugins/system/joomsef/joomsef.php on line 40
Des traitements hors de prix
dernière mise à jour : 20 04 2017 11:35


Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/mkgyet/www/vitasante/components/com_news/views/detailnews2/tmpl/default.php on line 11



hépatite C

Hépatite C

Des traitements hors de prix

vitasante - Actualité


En France où 232 000 personnes sont atteintes d’hépatite C (VHC),le dépistage de cette maladie consiste en un dépistage ciblé des personnes à risque d’infection par le virus, c’est-à-dire qu’il est proposé notamment aux usagers de drogues, aux personnes originaires ou ayant reçu des soins dans des pays à forte prévalence du virus, aux personnes transfusées avant 1992, ou aux personnes incarcérées ou l’ayant été. Il repose sur un test sanguin, le test Elisa, qui recherche les anticorps anti-VHC.

Les personnes atteintes ont besoin de traitement. Or le coût de ce traitement s’élève non pas en dizaines ou en centaines d’euros, mais en dizaines de milliers d’euros.

Dans le journal électronique français « Le quotidien du médecin », Damien Coulomb a donné des détails chiffrés du coût extrêmement excessif du traitement de l’hépatite C :

« Les nouveaux antiviraux à action directe (AAD) contre l’hépatite C daclatasvir (Daklinza, Bristol-Myers Squibb) et siméprevir (Olyzio, Janssen-Cilag) ont désormais un prix, publié dans le Journal Officiel. Daklinza bénéficie désormais d’un prix de 303,57 euros par dose quotidienne de 30 ou 60 mg. Une cure de 12 semaines coûte donc 25 500 euros. Ce médicament est indiqué en association avec du sofosbuvir, pour les virus de l’hépatite C (VHC) de génotype 1 et 4, pendant 12 à 24 semaines en fonction du stade de fibrose. Il peut également être prescrit en association avec du peg-interféron alfa et de la ribavirine pendant 24 semaines en cas d’infection par un VHC de génotype 4.

Des prix cohérents avec ceux de Sovaldi, de Viekirax et d’Exviera

Le siméprévir hérite d’un prix « plus doux » : 250 euros par dose. Ce traitement est recommandé en association avec du peg-interféron alfa et de la ribavirine pendant 24 (patients rechuteurs) à 48 semaines (patients ne répondant pas aux autres traitements) pour les infections par le génotype 1 ou 4. Il peut également être prescrit en association avec le sofosbuvir (Sovaldi, Gilead) pour une cure de 12 semaines. Une cure complète d’Olysio coûte donc entre 42 000 et 84 000 euros. Ces prix sont dans la continuité de ceux accordés jusqu’à présent aux antiviraux à action directe : le sofosbuvir coûte 13 667 euros la boîte de 28 comprimés (soit 41 000 euros pour 12 semaines).

Les deux traitements d’Abbvie Viekirax (ombitasvir, paritaprévir et ritonavir) et Exviera (dasabuvir) disposent quant à eux de prix provisoires de respectivement 41 400 euros et 3 600 euros pour une cure de 12 semaines. Les prix définitifs des deux traitements d’Abbvie sont en cours de discussion au sein du conseil économique des produits de santé.